Page Contact

L  EXPERTISE  INDÉPENDANTE    Mr ROYER Thierry


Expertise Fissure Humidité Expertise maison avant achat Contre expertise expert assurance Éval/couts rénovation thermique Vetusté décret du logement décent Modèle lettre de mise en demeure Renseignements sur Mr l’Expert Contre expertise expert judiciaire Expertise réception  de chantier Contrôle mise en œuvre thermique Malfaçons  -  Litiges travaux Prix expertise à partir 320 €HT Litiges travaux inférieurs à 1000 € Controle des devis avant travaux Avocat pour appuyer vos actions Photos des expertises Médiation de la consommation Docs remises après expertise

Web-Site  « OneSimpleClic »

Renseignements sur Mme l’Experte ACCUEIL   -  L'Expertise Indépendante Conditions Générales de vente

Expert en rénovations énergétiques :


Évaluation chiffrée des travaux pour

la meilleure efficacité énergétique

          Analyse globale du bâti conformément

aux  orientations du Grenelle de l'environnement  

-

Les travaux d’économies d’énergie sont importants. Selon toutes prospectives, le prix de l’énergie devrait doubler dans 10 ans; cela fait plusieurs années que cette augmentation est annoncée; elle se confirme encore plus aujourd’hui.


Attention, les postes de travaux doivent être bien ordonnés :

  -  le réglage de la VMC

  -  puis le renforcement de l'isolation des murs, planchers et combles

  -  puis fenêtres (survitrage si les fenêtres bois sont en bon état)

  -  puis chaudière

  -  puis ENR (bois, CESI.)


Le changement de votre chaudière ne doit intervenir qu’après le renforcement de l’isolation du bâti. Pourquoi :

Si votre maison n’est pas isolée, le chauffagiste va vous proposer une chaudière très puissante (et chère). Si par la suite vous isolez votre maison, cette chaudière ne sera plus adaptée (trop puissante). Il est très important de bien définir vos objectifs de rénovations énergétiques.

Ne vous laissez pas tromper par les arguments de celui qui vous propose un changement de chaudière comme étant la meilleure des solutions pour faire des économies. (voir les associations de consommateur UFC  CLCV  CGL. Ils vous confirmeront cette analyse d’une logique évidente).

Souvent, les sociétés qui vous proposent des travaux d’améliorations énergétiques n’ont pas les compétences pour faire des analyses globales  et ne sont surtout pas là pour vous proposer les meilleures solutions techniques et économiques dans votre intérêt.

Conseils impératifs si vous souhaitez vraiment obtenir les meilleurs résultats et amortir au mieux vos investissements :


   1) vous faire aider et conseiller par des proches ayant des compétences en isolation de logement et principe thermique

   2) Ne jamais signer un contrat sans une mûre réflexion et en avoir parlé autour de vous

   3) Surfer sur internet pour évaluer le bien fondé des propositions qui vous sont faites

   4) Evaluer les compétences et la réputation de la société qui vous propose les travaux (voir les anciens clients)

   5) (En zone rurale) Votre artisan habituel ne peut pas se permettre une mauvaise réputation (faites-lui préférablement confiance)

   6) Privilégiez les artisans qui se sont regroupés en coopérative (voir liste sur ORCAB)

  7) Il est très important de faire vérifier les travaux (qualité de mise en œuvre et des produits, vérification des débits d'air..) en fin de chantier.

   8) etc…


Il y a 40 ans la fin du pétrole et autres énergies fossiles était déjà annoncée. Depuis toujours, le déni de pénurie énergétique ne permet pas de prendre les bonnes mesures. N’attendez pas pour vous assurer un confort moderne dans votre logement.

Livre :  «pétrole: la fête est finie de Richard Heinberg»  

           Film  le dessous des cartes :  «pic pétrolier»

           Film   Dessin animé : http://www.youtube.com/watch?v=lUkEIZ7YZNY&feature=related


Pièce de survie thermique:

Depuis plus de 5 ans, je suggère à mes stagiaires, lors de mes formations, l’idée de présenter à leurs clients, (selon leur situation financière...), l’argument de réduction de surfaces occupées l’hiver dans leur logement. Il est préférable d’effectuer d’excellents travaux d’amélioration de consommation énergétique sur une petite surface que des travaux de qualité moyenne sur l’ensemble de l’habitation. Pouvoir se retrouver dans un espace plus petit mais très confortable est plus judicieux que de vivre dans un grand logement mal isolé. Réduire sa superficie habitable durant les semaines les plus froides est la solution d’autant plus que les quelques semaines les plus froides de l’hiver ne sont pas nombreuses (5 à 7 semaines tout au plus).

Faute d’avoir les crédits pour effectuer des travaux d’amélioration de l’isolation, ou de pouvoir techniquement bien les faire, il est raisonnable de proposer  aujourd’hui de réduire sa zone de vie en hiver.

Lorsque je présente cette idée à mes clients lors de mes analyses globales de leur logement, celle-ci est de mieux en mieux acceptée.

Pourquoi ? : Prise de conscience des problèmes énergétiques, ou solution qui est en réelle adéquation avec les moyens financiers des clients. L'argument qui donne du réconfort à certains clients est, lorsque je leur dis que depuis toujours les châtelains ne vivent que dans deux pièces de leur château en hiver et ont du plaisir à pouvoir le réoccuper intégralement au printemps. «la vie de châtelain...»

Il est un fait : la faible prise de conscience du devenir du prix de l’énergie par les citoyens fait qu’ils n’ont pas budgétisé une rénovation énergétique correcte pour leur permettre de continuer à vivre comme ils en avaient l’habitude. De plus, les moyens financiers de beaucoup de personnes ne leur permettront jamais de le faire. Il n’est pas abscons de proposer la mise en œuvre d’une pièce de «thermique» avec le nécessaire sanitaire minimum.

Solution économique : Réduction des surfaces de mur et de plafond à isoler, une seule fenêtre à changer, réduction facile des ponts thermiques, un seul radiateur, … : «une boite dans la boite».

L’autre facteur important pour que cette solution thermique soit appréciée à sa juste valeur: l’âge des personnes !

Je constate que l’âge est un critère important dans la prise de décision. Même si les personnes au-delà d’un certain âge comprennent la nécessité de rénovation énergétique, elles ne se sentent pas le courage de le faire ou de supporter des travaux importants. L’idée de réaliser une cellule thermique devient par évidence la solution. De plus, les travaux intérieurs peuvent être facilement réalisés sans que les occupants soient obligés de déménager temporairement. CQFD !


=========================


En complément des informations ADEME, j’interviens directement sur votre bâtiment pour déterminer avec vous d’une manière précise les points déperditifs thermiques à traiter.


Bien souvent, il est nul besoin d’une étude ou audit thermique pour définir des solutions concrètes et efficaces pour faire des économies d’énergies et réduire les gaz à effet de serre.


Mon analyse comprend également des conseils personnalisés et adaptés à vos besoins, possibilités financières et techniques. Je vous guide et vous informe sur les nouveaux concepts qui entrent dans l’axe  «économies d’énergies» du «développement durable».


NB: mes analyses thermiques et informations  durent environ 3 heures pour une maison


 je vous accompagne pour une Analyse thermique de votre bâtiment


- Etude du bâtiment et recherche des points singuliers de déperditions thermiques (avec caméra thermique) avec solutions techniques pour les réduire.

- Etablir des priorités de travaux (en fonction de leurs coûts, amortissements, crédit d’impôt...)

- Bien choisir vos appareils de chauffage en fonction du bâtiment et des occupants

- Optionnellement, mise ne place de compteurs d’énergies divisionnaires radio:

          - Avant installation pour établir  le choix du matériel le plus adapté

          - Après pour le contrôle consommation et performance

- Informations sur les matériels:

Matériaux isolants et mise en œuvre

CESI (chauffe-eau solaire individuel)

Photovoltaïque

PAC

VMC double flux

Eolienne

Poêle à bois et récupération du bois d’élagage (kwh/kilo de bois)

- Conseils comportementaux et techniques complémentaires:

Installation de programmateur

Calorifugeage des conduites d’eau chaude

Installation de robinets thermostatiques

Installation de compteurs d’énergie radio pour contrôle des consommations à distance

Installation de rideaux sur les fenêtres et portes d’entrée et service

Choix des types de lampes

Choix des couleurs de décoration

- Initiation aux nouveaux vocabulaires:

Bilan carbone, pont thermique, résistance thermique, énergie grise, COP des PAC, logement BBC, logement BEPOS, Passif….

- Information des règles thermiques (RT 2000  -  RT 2005  -  RT 2012  -  RT existant  -  BBC  - Labels HPE...)

- Information R référence  -  R garde-fou  -  R crédit d’impôt

- Information des règles de conformité (solutions techniques ou étude thermique)

- Information sur le contexte artisanal et la valeur des labels professionnels

- Mise en garde des actions commerciales pour vendre des produits (PAC…)

- Avertissement travaux sur:

- Les qualités de mise en œuvre

- Les techniques de contrôles des travaux

      

Contrôle des :

Débits d’air ventilation VMC (avec appareil mesureur de débit d’air)

Entrées d’air et flux d’air

Mises en œuvre isolant

Calculs des pertes thermiques par les parois opaques et vitrées,

Evaluations du système de chauffage,

     Humidités des murs

    ETC..

Attention: l’isolation des combles est très souvent mal exécutée et ne vaut pour strictement rien.